Comment devient-on « école associée » ?

En s’adressant à la Commission française pour l’UNESCO, via la coordinatrice nationale des écoles associées : nathalie.neau Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. pour, dans un premier temps, présenter l'établissement, les axes de son projet, la dynamique de l'équipe pédagogique. Dans un second temps, si les critères définis par la charte du reSEAU sont respectés, l’établissement remplit une demande de participation, le directeur signe la charte, et joint à son envoi, sous format électronique, un complément d’information sur l’établissement (extraits du projet d'établissement, photo).

Comment reste-t-on « école associée » ?

En renouvelant chaque année son engagement par la mise en œuvre d'actions éducatives telles que décrites au premier paragraphe, en rendant compte de son activité au moyen d'un formulaire/rapport d'activité, accompagné de documents complémentaires (texte, son, image), en participant à la rencontre annuelle des coordonnateurs d'établissements.

Pourquoi un établissement voudrait-il appartenir au réSEAU ?

  • Parce que le label permet de reconnaître et de valoriser une dynamique d'établissement en interne comme auprès de partenaires potentiels
  • Parce que les autorités éducatives au niveau national en sont conscientes et reconnaissent le rôle pilote du réSEAU.  Un correspondant, nommé par le Recteur dans chaque académie, interlocuteur privilégié de la Commission française pour l'UNESCO, est chargé de valoriser les actions des établissements du réSEAU et de susciter de nouvelles adhésions. Lire la lettre du Ministre de l'Education Nationale
  • Parce qu'appartenir au réSEAU permet aux équipes éducatives  d'intégrer un réseau professionel entreprenant, expert et motivé, et de développer des compétences dans le montage et la coordination de projets, l'animation d'équipes, la communication professionnelle, le dialogue interculturel.
  • Parce que les acteurs de la vie civile (parents d'élèves, associations, collectivités locales, entreprises) appuient, chacun à sa manière, les initiatives éducatives labellisées UNESCO.
  • Parce qu'une évaluation internationale indépendante a démontré que le réSEAU est un regroupement unique d'établissements scolaires oeuvrant sous les auspices de l'UNESCO, et qu'à ce titre, il occupe une position pilote pour améliorer la qualité de l'éducation, développer la coopération étroite entre écoles de différents pays et cultures sur des thématiques et des valeurs communes.L'évaluation atetste également d'un meilleur climat en classe, à l'école et au sein de la communauté, de la participation active des parents de la communauté, de l'effet multiplicateur grâce à la diffusion des bonnes pratiques, de l'acquisition par les élèves des compétences essentielles au futir citoyen mondial.
 
Accueil de délégations
etab.jpg
Jeudi 20 février , 32 jeunes Coréens de 10 à 12 ans, sélectionnés parmi plusieurs centaines d'élèves dans l'ensemble du pays, ont passé la journée à l'école de Carlepont (Oise), coutumière de l'accueil de délégations étrangères puisqu'elle a déjà accueilli des Bulgares, des Irlandais et des Turcs. Accompagnés par 8 étudiants, et des représentants de la Commission coréenne pour l'Unesco, dont le Secrétaire général Monsieur DONG SEOK Min, les jeunes ont reçu de petits présents fabriqués par les élèves français avant d'offrir en retour un chant traditionnel coréen classé sur la liste du patrimoine mondial immatériel ainsi qu'une version chorégraphiée du populaire "Aux champs-Elysées".

Répartis dans les 5 classes de l'établissement, ils ont réalisé ensemble des masques d'animaux pour le défilé franco coréen prévu l'après-midi, ont échangé en anglais ou par le biais du dessin et d'une initiation à l'écriture coréenne, et ont bien sûr très vite partagé leur joie de vivre autour d'un ballon de football, des confettis prévus pour la parade, des pâtisseries de carnaval préparées par les parents.

RDV a été pris pour une visioconférence autour de la période de Noël 2014.

Plus d'images sur le site de l'école :
http://www.ecoledecarlepont.fr/PRESTATION-DES-ELEVES-COREENS-UN-BEAU-SUCCES-_a1273.html

http://www.ecoledecarlepont.fr/CEREMONIE-OFFICIELLE-EN-L-HONNEUR-DES-INVITES-COREENS_a1272.html

Le 30 janvier 2014, Mme Georges PAU LANGEVIN, Ministre déléguée chargée de la réussite éducative , en visite officielle dans les académies de Guadeloupe et Guyanne, a fait le choix de se rendre dans la Friendly school de Sandy Ground, école élémentaire de l'ile de St Martin membre du réseau depuis 2011.
Accompagnée de Mme le Préfet de Guadeloupe, de Mr le Préfet des Iles du Nord, de Mr le Recteur de l'Académie de la Guadeloupe, de Mme la Présidente de la Collectivité de Saint-Martin et de Mme l'Inspectrice de la Circonscription des Iles du Nord, elle a été chaleureusement accueillie par les discours de 10 élèves de CM2
Elle a ensuite assisté à une séance de littérature dans une classe de CP bilingue (Anglais, Français). Elle a enfin échangé avec les élèves de CM2 sur les actions UNESCO déjà mises en place et sur les projets à venir.
Un grand nombre de journalistes était présents et l'évènement a été retransmis à la télévision, à la radio et dans la presse écrite.
Avant de partir, elle a eu la délicatesse de dédicacer les casquettes des élèves et d'écrire des encouragements sur le livre d'or.