QUESTIONS « GRAND PUBLIC »

 

QUESTIONS « ECOLES ASSOCIEES »

 

QUESTIONS « GRAND PUBLIC »

Quelle est la différence entre une école associée et un club UNESCO ?
Une école associée à l’UNESCO conçoit un projet d’établissement qui témoigne d’un engagement de l’institution tout entière en faveur de l’éducation au développement durable et à la paix. Tous les acteurs sont impliqués (chef d’établissement, équipe administrative, enseignants, documentalistes, élèves, personnels d’intendance) et les actions éducatives favorisent l'approche pluridisciplinaire et internationale. Les clubs UNESCO sont des associations, des groupements de personnes qui cherchent ensemble à diffuser les idéaux de l’UNESCO. Lorsqu’ils sont présents en milieu scolaire, ils animent utilement des activités sur le temps libre des élèves. En ce sens, ils sont très complémentaires aux écoles associées.
[Retour]

A quoi sert le label « UNESCO » ? Quelle est sa valeur ajoutée ?
Il marque l’appartenance de l’école à un regroupement unique d’établissements scolaires oeuvrant sous les auspices de l’UNESCO et dans le cadre du système des Nations Unies. Ce regroupement, appelé réseau des écoles associées à l’UNESCO, occupe une position pilote pour améliorer la qualité de l’éducation. Cette reconnaissance lui est conférée par une évaluation internationale indépendante.

En France, ce label est reconnu de manière officielle par le Ministère de l’Education Nationale. A ce titre, des correspondants ont été désignés dans chaque académie pour porter une attention particulière aux établissements scolaires labellisés « UNESCO » et s’inspirer de leur expérience pour améliorer la qualité de l’éducation dans l’ensemble du système scolaire.

Lors de la recherche de financements pour les actions menées, les dossiers proposés par les établissements du réSEAU reçoivent un accueil préférentiel des institutions, collectivités locales et entreprises.

Appartenir au réSEAU permet de développer une coopération internationale rapide et fiable avec des établissements scolaires partageant des valeurs communes.

Quelle est la différence entre un établissement scolaire « classique » et une école associée à l’UNESCO ?
Les écoles associées à l’UNESCO sont à l’avant-garde de l’application des politiques éducatives en faveur d’une éducation de qualité pour tous. Au fil des décennies, elles sont devenues des laboratoires et des représentantes de l’innovation pédagogique au service de la paix. Au sein de ce réseau unique, les jeunes de toutes les régions du monde apprennent à vivre ensemble et à construire un avenir viable.

Les actions menées par une école associée répondent à des enjeux vitaux tels que :
- renforcer le dialogue entre les civilisations,
- assurer le respect des droits de l’homme,
- faire face au changement climatique et aux catastrophes naturelles,
- prévenir la dissémination du VIH/SIDA,
- promouvoir le développement durable,
- préserver le patrimoine mondial.

Parmi les résultats obtenus au sein du réseau des écoles associées, on compte :
- la coopération étroite d’écoles de différents pays et cultures sur des activités communes en faveur d’une éducation de qualité,
- un meilleur climat en classe, à l’école et au sein de la communauté,
- la participation active des parents et de la communauté,
- un effet multiplicateur grâce à la diffusion des bonnes pratiques.
[Retour]

Les écoles associées sont-elles publiques ou privées ? En France, les écoles associées sont publiques ou privées sous contrat avec le Ministère de l’Education nationale.

Les établissements d’enseignement supérieur peuvent-il faire partie du réSEAU ?
Les Universités disposent de leur propre réseau, celui des chaires UNESCO.
Tous les établissements d’enseignement supérieur qui ne relèvent pas du système universitaire peuvent prétendre à une affiliation au réSEAU.
[Retour]




QUESTIONS « ECOLES ASSOCIEES »

Comment développer un partenariat avec un établissement scolaire à l’étranger ? Il suffit  d’avoir un avant-projet s’inscrivant dans un thème défini et ciblant une zone géographique précise pour des raisons liées au contenu du projet. Dès lors, l’établissement scolaire adresse sa demande à la coordination nationale du réseau français des écoles associées  ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) qui prend contact avec son homologue du pays concerné et lui présente la requête. Une fois la réponse obtenue, la coordination nationale la transmet à l’établissement qui entre directement en contact avec l’école proposée.

Une autre manière de procéder est de recourir à l’aide de collègues dont on sait qu’ils travaillent avec une zone géographique précise. Ceci est rendu possible par « l’espace réSEAU » proposé par ce site. Les chefs d’établissements et les enseignants y disposent de deux forums séparés avec un accès à la base de données des établissements du réSEAU français. Cette base contient des informations diverses et, entre autres, les pays d’appariement des actions menées par tel ou tel établissement.
[Retour]

La Commission nationale finance-t-elle les projets des établissements ? La Commission nationale n’a pas vocation à financer des projets. Néanmoins, son support financier et juridique est de type associatif, ce qui lui permet de recueillir des dons et de les rediriger vers des établissements qui ont des difficultés à financer leurs actions.

C’est dans cet esprit qu’a été créée la rubrique « partenaires » de ce site, afin d’inciter entreprises, collectivités et institutions à contribuer au financement des actions menées par le réSEAU.
[Retour]

A qui puis-je m’adresser pour m’aider à monter un projet dans un domaine spécifique ? La coordination nationale se tient de manière permanente à la disposition des établissements pour leur apporter un soutien méthodologique et logistique. Néanmoins, des collègues ont accepté, au vu de leur expérience et de leurs succès, d’occuper la charge de référents thématiques nationaux. Ils sont au nombre de 6 :
- développement durable
- solidarité internationale, développement
- patrimoine
- droits de l’homme
- interculturel
- maternelles et primaires

Leurs noms et coordonnées sont diffusés dans l’espace de travail collaboratif réservé aux chefs d’établissements et aux enseignants.
[Retour]

Comment savoir qui est mon correspondant académique ? Dans l’espace réSEAU, les chefs d’établissements et les enseignants ont accès à la base de données des établissements. Cette information figure dans la base.
[Retour]

Comment faire pour avoir la liste des écoles associées d’un autre pays ? Ce n’est, en principe, pas possible. La coordination internationale avait publié en 2004 un annuaire papier qui est devenu très rapidement obsolète. Elle n’a pas souhaité mettre sa base de données en ligne.

La procédure consiste donc à exprimer son besoin auprès de la coordination nationale qui s’efforcera d’y répondre en prenant contact avec son homologue dans le pays concerné.
[Retour]

Comment faire pour savoir, à l’intérieur du réseau français, quels établissements travaillent sur quels projets ou sur quels thèmes ?
En utilisant l’espace réSEAU qui donne accès à la base de données dans laquelle figure l’ensemble de ces informations. On peut aussi utiliser la rubrique « actions » qui présente les projets d’une manière plus détaillée et qui est liée à la rubrique « Etablissements » qui vous donnera les coordonnées de l’école concernée.
[Retour]

Qu’est-ce qu’un patronage ? A quoi ça sert ? Comment on le demande ? Le patronage de l’UNESCO peut être accordé à différents types d’activités, telles que des œuvres cinématographiques et autres productions audiovisuelles, des publications, la tenue de congrès, réunions et conférences, l’attribution de prix, ainsi que d’autres manifestations nationales et internationales.

Le patronage est accordé à des activités exceptionnelles qui sont appelées à avoir une réelle influence sur la situation de l’éducation, de la science, de la culture ou de la communication, ainsi qu’un impact significatif pour la visibilité de l’UNESCO.

Le patronage de l’UNESCO est accordé exclusivement par le Directeur général.

En cas d’activités nationales, la décision d’accorder ou non le patronage de l’UNESCO est prise en fonction des consultations obligatoires avec la Commission nationale de l’Etat membre où se tient l’activité concernée et de la Commission nationale de l’Etat membre où réside l’entité responsable de l’activité.

Si l’activité ne répond pas au critère « d’activité exceptionnelle » mais est néanmoins de bonne qualité, à visée internationale et susceptible d’avoir une réelle influence sur la qualité de l’éducation, la Commission nationale peut décider d’accorder son patronage. Ceci a été le cas à deux reprises récemment dans le réSEAU :
- le patronage de la Commission nationale a été accordé au collège Jules Vallès de Choisy le roi pour son action « L’eau dans tous ses états, du P2P pour un développement durable » En savoir plus
- le patronage de la Commission nationale a été accordé à l’opération « Un livre pour deux mains », édition 2008-2009 entre la France et le Mali, impliquant l’association Bibliothèques sans frontières et le Lycée Blaise Cendrars de Sevran. En savoir plus
[Retour]

Comment me procurer de la documentation de l’UNESCO ?
La Commission nationale a un service de documentation que vous pouvez solliciter. Par ailleurs, si vous désirez acquérir des publications de l’UNESCO payantes, vous pouvez bénéficier de 50% de réduction en passant votre commande auprès de la Commission. Adressez-vous à la coordination nationale.

L’UNESCO propose de nombreuses publications téléchargeables : cliquez ici. Une mise en garde cependant : les recherches ont plus de chance d’aboutir si vous utilisez des mots-clés en anglais.

Vous pouvez demander à recevoir une lettre d’information vous indiquant régulièrement les dernières publications de l’UNESCO en vous adressant à : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
[Retour]

Que sont les « projets phares » de l’UNESCO ?
Ce sont des actions d’envergure auxquelles les écoles associées de tous les pays sont invitées à participer. Ils sont aujourd’hui au nombre de 4 :
- Concours « autour du monde » de VEOLIA. Ce sont des concours de dessins pour les écoles primaires qui reposent sur un travail pédagogique réalisé au cours de l’année sur le thème du développement durable, avec des supports pédagogiques proposés par VEOLIA. En savoir plus
- MONDIALOGO. Il s’agit d’un concours international qui porte sur l’apprentissage interculturel. Deux classes de deux pays différents (appariement aléatoire) doivent monter un projet commun. En savoir plus
- TST. Projet éducatif du réSEAU sur la traite négrière transatlantique. L’objectif de ce projet est d’accroître la prise de conscience sur les causes et les conséquences de la traite négrière transatlantique, sur la contribution des Africains au développement des Amériques et de l’Europe de l’Ouest, mais aussi sur les formes modernes de l’esclavage et du racisme. En savoir plus
- PMO. Ce projet a été lancé dans le cadre du réSEAU pour mobiliser les écoles implantées dans les pays riverains de la méditerranée occidentale à réfléchir ensemble aux problèmes environnementaux auxquels doivent faire face la région et ses habitants. En savoir plus
[Retour]

En tant qu’école associée, de quels documents de communication est-ce que je dispose ?
Votre support de communication le plus complet est bien évidemment le site sur lequel vous vous trouvez, www.ecoles-unesco.fr
Vous disposez également de trois documents téléchargeables que vous pouvez imprimer :
- un quatre pages d’information sur le réSEAU en général  télécharger
- le dossier documentaire des actions du réseau pour l’année écoulée télécharger
- un dépliant qui précise ce qu’est le réseau français et dans quel contexte il se situe télécharger
Si vous le souhaitez, la Coordination nationale peut vous en faire parvenir quelques exemplaires déjà imprimés.
[Retour]

Pourquoi écrivez-vous le mot "réSEAU" de cette façon?
Parce que les lettres "SEAU" signifient "Système des Ecoles Associées à l'UNESCO".
[Retour]